MON PARCOURS DE PHOTOGRAPHE PROFESSIONNEL

Voilà maintenant plus de deux ans que je vis de la photo et de la vidéo sans pour autant avoir suivi de formation dans ce domaine. Dans cet article je vous raconte mon parcours, de mes débuts jusqu'à aujourd'hui.


À Noël 2015, j'ai reçu mon premier appareil photo reflex, mais j'ai commencé la photographie bien avant cela. Je pense que j'étais à la fin du collège quand j'ai pris mes premières photos, avec un iPod Touch. Je l'ai apporté lors de mes voyages de ski en famille et pendant les vacances d'été, ainsi que lors de voyages scolaires à l'étranger. C'était surtout pour créer des souvenirs avec des amis, et pas tellement pour créer quelque chose d'esthétiquement beau.


Au fil des années, j'ai eu mon premier téléphone, un iPhone 4s cette fois, et enfin un GoPro, le Hero 3 Black. C'est là que j'ai commencé à réaliser que j'aimais vraiment prendre des photos et faire des vidéos, et j'ai ressenti le besoin de comprendre ce que je faisais. Jamais je n'aurais pensé que cela deviendrait mon métier plusieurs années plus tard.


Avec la GoPro, j'ai réalisé mes premières vidéos, en faisant de nombreuses sorties en VTT, car nous faisions beaucoup cela en famille et entre amis.


Ma toute première vidéo :


Une fois que je suis passé de la GoPro à mon premier drone, il y a eu un déclic en moi. En emportant le drone partout où j'allais, j'ai commencé à voyager en Bretagne, la région où j'habite, à la recherche de beaux endroits en bord de mer. Je l'ai également apporté aux îles Canaries, à La Palma, où je suis allé me vider l'esprit après la rupture avec ma première petite amie. Ce fut un acte d'évasion qui s'est avéré être l'inspiration pour la création de mon compte Instagram afin de partager les centaines de photos que j'avais prises.


La Palma - Île des Cannaries


Mon enthousiasme pour la création visuelle n'en a été que stimulé et un désir permanent de prendre des photos et de les partager a fait que j'ai peu à peu acquis un équipement plus professionnel. Je travaille maintenant avec un Sony A7III, un Mavic 2 Pro, un Ronin S pour les vidéos et deux caméras GoPro (Hero 7 et MAX).

Quand j'ai terminé mes études en commerce, j'ai décidé de saisir l'opportunité de vivre de ma passion. Sans avoir reçu de formation autour de la photographie, de la vidéo ou de l'art en général, je me suis lancé en tant que free-lance.


Cela fait maintenant deux ans et c'est mon travail à plein temps. Je me forme sans cesse au métier par le biais d'Internet et de la pratique et j'investis dans du nouveau matériel lorsque j'en ressens le besoin pour améliorer le contenu que je crée.


Une fois que j'ai été enregistré en tant que travailleur indépendant, le défi de trouver des clients a commencé. Je crois que le plus crucial dans ce processus est de faire connaître votre nom et de créer un réseau, ce qui fait partie intégrante du travail. Il y a beaucoup de prospection à faire ainsi que des compromis au début. Pour constituer un portefolio, vous devez accepter un travail presque gratuit, ce qui vous permet ensuite de montrer à vos futurs clients ce que vous êtes capable de créer. En tant que photographe, vous devez également être capable de vous vendre et de vendre vos services. Mes études en commerce m'ont été très utiles dans ce domaine !

J'ai beaucoup appris de certains grands photographes que je suis sur Instagram comme @ryadoug, @shortstache, @justkay, @samkolder, @brunomaltor et bien d'autres. Chaque fois que je vois un style de montage ou un effet visuel dans une vidéo que j'aime, je cherche à comprendre comment le créateur a obtenu ce résultat. Cela m'aide à sortir de ma zone de confort et à continuer à faire évoluer mon style, à améliorer mes compétences techniques et à apprendre de nouveaux outils dans les logiciels que j'utilise pour mon travail. En plus de cela, Youtube est une source d'information incroyable, j'ai beaucoup appris de là, mais parfois il faut beaucoup de temps pour trouver la bonne vidéo pour que j'apprenne ce que je voulais vraiment apprendre. Alors de temps en temps, je m'inscris à un cours en ligne pour approfondir un domaine ou un sujet spécifique.


De plus, j'essaie de travailler sur des projets pour des clients avec des personnes plus expérimentées que moi. Cela me permet d'apprendre d'eux directement sur le terrain, ce qui, je dirais, est très utile et efficace, car vous pouvez voir sous différentes formes et dans la vie réelle comment les autres appliquent ce que vous avez appris dans les différents cours en ligne. Cela a beaucoup stimulé mes compétences et mon développement professionnel ! Au fil du temps, j'ai touché à de nombreux piliers du monde de la photographie et je suis maintenant assez polyvalent. Je peux faire de la photo et de la vidéo pour des agences de tourisme, des événements, des mariages, des entreprises, des marques, etc. Je suis également très intéressé par le sport. Je suis né dans une famille de sportifs et depuis que je suis petit, j'ai pratiqué beaucoup de sports tels que le VTT, le cyclisme sur route, la course à pied, la natation, le golf, le football... C'est toujours un plaisir de participer à ce genre d'événement, mais avec mon appareil photo, la joie est double. Je trouve que les voyages et les projets sportifs sont les genres où je suis le plus créatif.


Exemple vidéo voyage :


Exemple vidéo de sport :


Néanmoins, ça fait du bien de savoir que je peux gérer des projets du début à la fin, du premier contact avec le client jusqu'à la livraison des visuels, et d'être polyvalent. Cela me permet de prendre en charge de nombreux projets, de construire un réseau et d'établir un portefeuille solide. Dans la situation actuelle, il s'avère également très utile car des projets pour de grands événements par exemple ont été annulés, j'ai encore d'autres projets qui pourraient continuer malgré la covid-19. Cependant, de tous, la photographie et la vidéographie de paysage resteraient mes préférées. Quand j'arrive à rassembler mes passions pour la photo/vidéo et le voyage et à gagner de l'argent avec, je suis le plus heureux. C'est vraiment mon but ultime d'avoir la chance de ne faire que des projets liés au voyage et au tourisme mais il faut d'abord pouvoir se démarquer. Tant que je n'ai pas assez de contrats dans ce secteur, je ne peux pas prendre le risque d'arrêter tous les autres projets dans les différents genres. Je pense que c'est un processus progressif, que j'apprécie patiemment.

J'essaie toujours de créer un contenu qui me corresponde, qui corresponde au style que je film et au désir du client. Pour mes photos, j'aime combiner des noirs profonds avec des tons chauds. Le rendu doit être "lisse" sans trop de clarté, en supprimant le grain qui pourrait exister je trouve que j'obtiens un meilleur résultat. Le compte qui m'inspire pour faire cela est @shortstache. Le montage de ses photos est tellement incroyable !


Photo prise en Martinique en janvier 2020.


Pour mes vidéos, je préfère les plans courts pour apporter du dynamisme. J'essaie de faire des transitions très nettes qui s'harmonisent bien entre elles pour maintenir une intrigue et attirer l'attention et évoquer des émotions. Bien sûr, cela dépend du type de client et de l'objectif de la photo/vidéo. Je suis perfectionniste et je travaille dur pour créer quelque chose qui me plaise et me donne confiance dans ce que je livre aux clients.


Vidéo destiné à mon compte Instagram sur mon voyage en Martinique.


Le contenu visuel a une influence considérable, que vous soyez ou non "un influenceur". Les visuels évoqueront toujours la curiosité, le désir ou l'émotion. J'aime voir l'effet que mon travail a sur mon environnement direct. Grâce aux photos que je partage sur Instagram, j'ai beaucoup d'amis qui me demandent des endroits à visiter non loin de chez eux. Je dois dire que j'ai déjà fait quatre road-trip en Bretagne et je commence donc à en savoir pas mal sur cette partie du pays ahah !


Shooter en plein air est pour moi un moyen de m'évader, de me connecter avec la nature. Parfois, on se retrouve seul en plein air, c'est tellement relaxant ! Cela permet aussi de découvrir le pays et de nouveaux endroits dans une certaine région. Voyager à l'étranger nécessite généralement un budget plus important, alors quand je suis chez moi "en attendant" de repartir, j'en profite pleinement pour explorer la Bretagne. C'est toujours un plaisir de redécouvrir ma région et de saisir ses différents visages. J'ai fait quatre voyages road trip jusqu'à présent et mon endroit préféré est la presqu'île de Crozon dans le Finistère.


Presqu'île de Crozon :

Avec son côté sauvage et une petite touche du sud de la France, c'est un endroit incontournable si vous voulez mon avis ! L'eau a une couleur incroyable, surtout sur la plage de l'île vierge. De plus, il y a beaucoup d'autres endroits sympas autour comme la Pointe de Pen-Hir, un endroit incroyable pour regarder le coucher de soleil. Mon deuxième endroit préféré est le Cap Fréhel, dans les Côtes d'Armor. Ce n'est pas très loin de l'endroit où vivent mes parents, alors quand j'étais plus jeune, j'y allais régulièrement. C'est un cap au nord de la Bretagne avec son célèbre phare. C'est aussi un endroit idéal pour admirer le coucher de soleil. Saint-Malo serait mon troisième endroit préféré. C'est une ville chargée d'histoire avec un centre ville historique entre les remparts. C'est l'une des villes côtières les plus proches d'où je vis actuellement (à Rennes, la capitale de la Bretagne). Il y a beaucoup de monde en haute saison, alors j'essaie de me déplacer en avril/mai ou en septembre/octobre pour éviter la foule. Il y a une digue au port qui est, encore une fois, un endroit incroyable pour le coucher de soleil. Bref, la Bretagne est magnifique ! Il y a tellement d'autres endroits qui valent la peine d'être vus.


Loin de chez moi, le lever de soleil le plus remarquable que j'ai jamais vu a eu lieu à Hong Kong, au pic Victoria, en 2017. Nous sommes restés à Hong Kong pendant une semaine avec deux amis. Pour nous tous, c'était notre première fois en Asie. Nous visitions des endroits pendant la journée, tout en faisant la fête le soir (à cette époque, je n'étais pas encore très porté sur la photographie...) La veille du lever de soleil le plus magnifique de Victoria Peak, nous sommes sortis dans le district de Lan Kwai Fong jusqu'à 5 heures du matin. Le soleil se levait vers 6h30, seulement une heure et demie plus tard. En quittant le club, nous nous sommes dit "Si nous ne restons pas debout maintenant, nous ne verrons jamais le lever du soleil." Nous avons donc commencé notre randonnée vers le sommet car il était tôt et aucun train ne montait encore. Sans sommeil, sans avoir mangé et avec des douleurs dans les jambes, nous avons réussi à gravir la pente raide et à atteindre le sommet exactement à l'heure. La vue que nous avons vue à notre arrivée nous a fait oublier toute la lutte - c'était magnifique. Le soleil s'est lentement levé derrière la ville en contrebas, éclairant la scène et emportant notre fatigue. Malheureusement, je n'ai pas de belles photos de ce moment car je n'étais pas encore obsédée par la photographie - mais j'espère y retourner un jour pour revivre mes souvenirs et en capturer de nouveaux !


Photos de mon voyage à Hong Kong :



Pour l'instant, les voyages sont limités, mais j'ai eu la chance de prendre une de mes photos préférées lors de mon seul voyage hors du continent cette année, en janvier. Elle a été prise en Martinique, une île de France située dans la mer des Caraïbes, sur la plage de l'Anse Couleuvre.

J'aime beaucoup cette photo car elle fait ressortir toute la richesse de la Martinique en montrant sa nature sauvage, ses eaux turquoises et la montagne Pelée en arrière-plan. Le paysage est tout simplement époustouflant, avec ses structures, ses couleurs et ses formes. Ce jour-là, les conditions étaient assez compliquées avec une légère pluie qui venait de temps en temps et un vent très fort. J'ai pris le risque de faire ce drone quand même parce que je ne voulais pas regretter de ne pas l'avoir fait. J'étais en admiration et je voulais capturer le moment, mes sentiments, et immortaliser les deux. J'ai donc lancé mon drone et j'ai cherché la meilleure composition avant de prendre le cliché. J'étais très stressé lors du vol de retour car il fallait aller contre le vent, ce qui ralentissait la vitesse du drone et la batterie commençait à s'épuiser. Le drone est finalement arrivé avec seulement 10% d'autonomie et étant super chaud, mais je suis très content du résultat !


C'est le fond d'écran de mes ordinateurs et il fait exactement ce que je veux que mes photos fassent, en provoquant l'émotion. Chaque fois que je le regarde, je me sens heureux et reconnaissant.




CONTACT :

Tel : 06 80 14 63 76

Mail : glechanupro@gmail.com

SIRET : 84437781200012